La crise du logement en France dans les années 50

6 enfants, pas une véritable cuisine, pas de cabinet de toilettes, matelas roulés dans un coin qu'on déballera pour la nuit... Voilà ce que fut le quotidien de centaines de milliers de famille dans l'après-guerre.
4 195 vues

6 enfants, pas une véritable cuisine, pas de cabinet de toilettes, matelas roulés dans un coin qu'on déballera pour la nuit... Voilà ce que fut le quotidien de centaines de milliers de famille dans l'après-guerre.

Envoyé par le-long-brick le 26 juin 2018 à 10h40

+ 15 -

airelle Jeune lombric

Image de airelle
+ 11 -

34good Vermisseau

C'est choquant car ils sont français.
+ 10 -

sandrine65100

ma grand-mére maternelle vivait dans un deux piéces à Aubervilliers, avec ses parents, ses douze fréres et soeurs ( + 2 qui n'ont dépassé les cinq ans).
Elle avait 16 ans à la fin de la guerre. Elle s'est mariée 2 ans plus tard ( avec autorisation signée des parents). Mon grand-pére et elle ont été dans les premiéres familles qui se sont installées à la Barre de Saint Ouen , ce qui leur a permis de récupérer leurs filles placées chez des tantes. Ma mére a découvert qu'elle avait une petite soeur à l"age de 10 ans.
A l"époque, c'était des gens aisés. Ils avaient un toit sur la tête. Les autres habitaient dans des bidonvilles où passe le périph' aujourd'hui.
Ce genre de photos, ma grand-mére en plein son grenier.....
+ -1 -

Magret En réponse à sandrine65100 Vermisseau

Le top des partouzeurs, la classe !
+ -5 -

tomteub En réponse à sandrine65100 Vermisseau

Tout ça à cause des arabes qui construisaient les barres d'immeubles et nous volaient notre pain !!!
Euhhh, ah bah nan en fait, ils les construisaient mais habitaient dans les bidonvilles, pardon j'ai rien dit :)

(Ma mère a habité chez une tante avec sa soeur pendant 2-3 ans aussi, alors que venant d'un milieu plutôt aisé, on réalise pas à quel point cette crise était grave jusqu'au milieu des années 60.)
+ 5 -

john5

Ma mère a grandi dans une cité ouvrière et toute la famille (les parents et 3 enfants) dormaient dans la la même pièce... C'était dans les années 60-70 à Saint-Etienne. Ils n'avaient pas d'eau chaude et se lavaient dans une bassine, l'eau était chauffée au poële. Les commodités, comme souvent dans ce genre d'habitation, étaient dehors, au fond du jardin.
+ 6 -

Limou Vermisseau

On oublie vite ...
+ 4 -

BarneyGumbles Lombric Shaolin

C'´était mieux avant !
+ 2 -

feyfey Lombrique girafe cougar chienne poule y dort

Je me souviens d'une conversation avec ma grand-mère et ses copines : elles étaient fières de pouvoir dire qu'elles avaient vécu l'avancée du confort dans les maisons.
Toutes avaient connu la charrette et l'âne. Toutes avaient connu les débuts de la voiture, les début de l'électricité, l'eau courante et surtout : l'eau chaude au robinet !
Quand elles entendent "c'était mieux avant" ça les fait marrer.
Comme dit ma grand-mère qui a grandi à Montmartre : "ah ils trouvent ça joli Montmartre, ils oublient de dire qu'avant les chiottes étaient pour tout l'immeuble et qu'en 1945 t'étais pas emmerdée pour faire les carreaux."
+ 5 -

sandrine65100 En réponse à feyfey

j'ai eu aussi ce genre d'histoire chez ma grand-mére. Sa mére allait péter dans le couloir commun mais comme elle portait des jupes longues avec plusieurs jupons, elle ramenait toujours l'odeur avec elle.....
+ 4 -

Limou En réponse à feyfey Vermisseau

Mon arrière-grand-mère paternelle, 90 ans discutait avec mon oncle maternel, la cinquantaine, il y a quelques années :
"Ha, c'était le bon temps avant !
- Comment ça le bon temps ? Il fallait aller chercher l'eau à la fond basse, à 300 m en dessous, donc en côte quand on était chargé pour la ramener, s'éclairer à la lampe-tempête, cuisiner penchée en deux sur le feu, manger des patates à longueur d'années... Retrouver la vigueur de mes vingt ans, oui, mais revivre comme à 20 ans, ça, jamais !"
+ 1 -

fwan6 cabwL

Definition d un logement décent depuis 2000
https://www.leg...eTexte=20110729
+ 1 -

Yamha Vermisseau

Coming soon back...
+ 3 -

Libel Vermisseau

Ah un moment, faut aussi arrêter de faire de gosses...
+ 0 -

Limou En réponse à Libel Vermisseau

Oui, surtout que la contraception a été autorisée en 67 et l'avortement en 75, et que tout ça n'a été remboursé que bien après. Le retrait ça fait des surprises régulièrement ;-)
+ 1 -

Azoth Vermisseau

Hé hé hé ... et personne n'a eu l'histoire de l'orange offerte comme seul cadeau pour Noël ?
+ 1 -

sandrine65100 En réponse à Azoth

pour ses14 ans ma grand-mére a eut un manteau de vison.....l'orange de Noël, personne n'y aurait cru.
+ 1 -

Actarus Vermisseau

Il y avait aussi les corvées de charbon qu'il fallait monter de la cave. N'empêche que sur la photo ils ont vraiment la classe.
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
97