Darty Dancing

Ou "Dance Lessive" au Québec.
4 043 vues

Ou "Dance Lessive" au Québec.

Envoyé par MadeInUnknow le 25 juin 2018 à 10h32

+ 0 -

BarneyGumbles Lombric Shaolin

Fichier à effet Kiss Cool
+ 4 -

UnConGnito Lombric Shaolin

+1 pour le montage
+ 4 -

Clansman irkblmo

Mardi, le tribunal de Lisieux a condamné un quinquagénaire à six mois de prison avec sursis pour harcèlement. L'homme ne pas supportait la séparation d'avec sa femme, laquelle l'avait finalement quitté après avoir été droguée pour que son compagnon d'alors regarde en boucle son film préféré, "Dirty Dancing".

Mardi, le tribunal de Lisieux (Normandie) jugeait le cas d’une homme d’une cinquantaine d’années poursuivi pour harcèlement et d’autres faits antérieurs. Ceux-ci remonte au début de l’année dernière. Le quinquagénaire a l’habitude d’endormir sa compagne en lui administrant un médicament antihistaminique.

La femme était par exemple droguée en avalant son café dans lequel avaient préalablement été versés une dizaine de gouttes. L’homme agissait apparemment de la sorte pour apaiser les tensions de son couple. Le Pays d’Auge rapporte que pendant que sa compagne est dans les vapes, le quinquagénaire visionne en boucle son film préféré, Dirty Dancing.
Séparé de sa compagne, il tente de la joindre 155 fois dans une journée

Quand elle prend conscience de ce qu’elle subit, la femme met un terme à la relation. Débute alors, à la mi-2017, un harcèlement qui va se traduire par des écoutes à la porte d’entrée et à l’émission de 9.000 SMS et appels. Il lui arrivera même d’essayer de joindre son ex-compagne à 155 reprises au cours d’une même journée.

La fille du couple, âgée de 17 ans, va elle aussi subir ce harcèlement. On nous précise qu’aucune insulte n’est proférée dans ces messages ou tentatives de contact mais que sont plutôt émises là des “demandes du quotidien”.
Six mois de prison avec sursis

L’homme, qui avait tenté de mettre fin à ses jours en 2016, n’exerce plus aucune activité professionnelle et subsiste depuis quatre ans grâce au RSA. Le médicament le mettait dans un état de léthargie telle qu’il dépendant quasi-exclusivement de son épouse.

Désormais hospitalisé, le prévenu n’assistait pas à son audience mardi. Il y aura été condamné à six mois de prison avec sursis, à une obligation de soins et à verser 1.500 € de dommages et intérêts aux deux victimes. Il lui est de même défendu de continuer à essayer d’entrer en contact avec elles.
+ 2 -

Limou En réponse à Clansman Vermisseau

6 mois avec sursis pour avoir fait vivre l'enfer à deux personnes pendant plusieurs années...
+ 7 -

Zebulon Man Faye Gang Bang Addict

Danse dégueulasse en Français dans le texte....
+ 4 -

Thiche Lombric Chaolin

... Mais à force de regarder le film en boucle, il a dû avoir mal à Lisieux !
+ 1 -

PinpinPrenel Vermisseau

Kamoulox
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
108