A découvrir entre le rayon "lessive" et le rayon "boucherie".

1 625 vues

Envoyé par Ced le 14 mai 2018 à 20h47

+ 1 -

ysmael LoMBriK addict !

Lapin compris le titre
+ 1 -

Nap En réponse à ysmael Vermisseau

hollande qui va dédicacer son bouquin dans un supermarché

drôle, 'cule un mouton quoi
+ 5 -

BarneyGumbles Lombric Shaolin

Rayon flans
+ 2 -

Nap En réponse à BarneyGumbles Vermisseau

rayon flambi
+ 14 -

phil_good Ver singe (et torix)

Image de phil_good
+ 26 -

Kyara Vermisseau

Un Espace culturel Leclerc, c'est comme un Cultura : rien à voir avec un supermarché.
J'vois pas ce qui choque, c'est au contraire plutôt cool qu'un type comme lui veuille bien faire ça.
Et d'après un article de 20minutes, il est resté jusque 2h du matin.
+ 1 -

fwan6 En réponse à Kyara cabwL

Il devait être bien bourré encore...
+ 1 -

Ced En réponse à Kyara Ver de Éire [TL;DR]

Avant, et si ma mémoire est bonne, il y avait une (toute petite) librairie (maison de la presse, tabac et bar aussi) sur Plérin. Puis il y a eu Leclerc et son espace "culturel" (ouvert il y a une quinzaine d'années). C'est un peu pareil sur l'ensemble de la région de Saint Brieuc, limitrophe. Dans ma jeunesse, il y avait une bonne quinzaine de librairies dans ce petit bout des Côtes d'Armor, la plupart étant indépendante. On en trouve maintenant moins de dix dont plus de la moitié appartiennent à des groupes (FNAC, Leclerc, France Loisir, etc...).

Donc, oui, il y a un problème avec les grandes surfaces, ainsi que le marché internet (Amazon, etc...). Je t'invite à plutôt aller acheter des bouquins dans une librairie, une vraie, tu feras vivre plus de personnes depuis le libraire à l'auteur, en passant par les petites maisons d'éditions. Pareil pour les disques.

Quant au rôle d'un président, fusse-t-il ex, c'est bien de défendre le petit commerce et donc d'agir contre les services qui font du chômage, nan? N'est-ce pas, aussi, de faire en sorte que le lien social continue par la défense de ces endroits?
+ -4 -

jose_cahuette Vermisseau

Mais c'est juste à côté de chez moi ça ! J'ai loupé une occasion de l'entarter ! Merde !!!
+ 2 -

Bellus

Est ce qu'il dédicade des paquets de flamby ?
+ 7 -

pudubou Vermisseau

~achète mon livre, tu le trouv'ras, près du rayon charcut'riiiiiiiiie ~~
+ 3 -

Offerus Ne pas prendre au sérieux

Ced ne s'abaisse pas à fréquenter les leclerc, qu'il s'agisse d'un supermarché, d'un Maréchal de France ou d'un char lourd invendable. Tout cela est bien trop franchouillard et beauf, ça sent le gros rouge et ça rote du saucisson.
+ 2 -

eyhtern En réponse à Offerus

'pis le rouge et le saucisson c'est haram, et vu qu'il respecte toutes les traditions...
+ -1 -

Ced En réponse à Offerus Ver de Éire [TL;DR]

Comme souvent, tu confonds "culture populaire" et "culture de masse", mais bon, tu reste fidèle à toi même en aimant tout ce qui est bien gros, bien massif. Pour le reste, voir mon commentaire ci-dessus - pour quelqu'un qui avait, il me semble, un magasin, ça pourrait te parler...
+ 1 -

desBranchies Vermisseau

La chute
+ 1 -

Yamha Vermisseau

Après avoir fini de creuser la tombe du socialisme (quoique, certains semblent creuser encore, avec la vigueur des spasmes post-mortem peut-être) et de propulser Macron, François Hollande va faire du chiffre auprès du peuple de France pour lui expliquer pourquoi il n'a pas compris combien il a été un excellent président...
+ 2 -

feyfey En réponse à Yamha Lombrique girafe cougar chienne poule y dort

Le socialisme est mort bien avant Hollande...
Il n'y reste que les charognes pour faire bouger son cadavre depuis longtemps putride.
+ 3 -

Arsayne En réponse à feyfey Jeune asticot

Je te réponds à toi, mais ça s'adresse aussi à Yamha : est-il possible de ne pas confondre "socialisme" et PS, siouplé ?
+ 2 -

wizzz Jeune asticot

Qu'un écrivain vienne faire une séance de dédicace chez Leclerc, Cultura, la Fnac, ou la Librairie des Libellules... l'objectif est toujours le même.
Sachez, bien- pensants ignares qui vous moquez, que Leclerc est le mécène du festival de la bande dessinee d'Angoulême par exemple. Je pense qu'au niveau diffusion de la culture vous voyez trompez de cible.
+ 1 -

Bellus En réponse à wizzz

Le leclerc ont d'ailleurs de très chouette rayon BD dans leurs magasins.
+ 1 -

feyfey En réponse à wizzz Lombrique girafe cougar chienne poule y dort

Je rajouterais aussi que leur grand chef est un fan de Corto Maltese et a permis de nouvelles aventures du classieux marin.
+ 0 -

Ced En réponse à feyfey Ver de Éire [TL;DR]

C'est quoi le rapport avec Corto Maltese dont les nouvelles aventures sont éditées par Casterman (donc belge) comme cela est depuis des années et des années pour la version francophone, et dessinées par deux espagnols Canalès et Pellegro?

Quant à Angoulème, quand on voit ce que c'est devenu... Pfiuuuu!
Un peu comme beaucoup de BD en fait...
+ 0 -

feyfey En réponse à Ced Lombrique girafe cougar chienne poule y dort

C'est fou ce besoin de devoir faire un historique pour tout et n'importe quoi... o_o
Et toujours sur les sujets où tu es le plus aigri.
Au lieu de simplement poser la question " c'est quoi le rapport entre C. Maltese et M.E Leclerc ?"
Toi il faut aussi que tu rappelles la maison d'édition et les auteurs. Plus la petite pique sur Angoulême...

Pour rappel Leclerc est un grand fan de BD et Corto en particulier, il a joué les mécènes pour la publication du 1er tome "espagnol", il s'y est d'ailleurs fendu d'un petit post-face sympa.

Faut arrêter de croire que grand patron rime avec gros con.
+ 0 -

Ced En réponse à feyfey Ver de Éire [TL;DR]

Je posais juste une question car je ne comprenais pas le rapport avec le nouveau Corto et Leclerc - je n'ai d'ailleurs toujours pas compris en quoi Leclerc a influencé cette reprise, ceci dit.

Pour le reste, j'ignorais cette collusion de Leclerc avec le festival d'Angoulême. Il fait pareil pour tout, c'est une de ses marques de fabrique même - j'attends de voir ce que ça va donner mais quand on voit ce qu'il a fait avec l'agriculture, je ne donne plus très cher de ce secteur déjà complètement en crise... A l'occasion, j'en parlerais avec un de mes anciens colocs qui est dessinateur de BD même s'il risque de ne pas être très objectif - comme beaucoup d'autres auteurs, il boycotte ce festival depuis que la Caisse d'épargne (entre autre) y est devenu un actionnaire majoritaire (2012 ou 2013) et depuis les affaires récentes qui sont parues dans les médias.
+ 1 -

feyfey En réponse à Ced Lombrique girafe cougar chienne poule y dort

Disons que, dans la politique "leclerienne" les espaces culturels ont un statut un peu à part.
Pour la petite histoire c'est M.E lui-même qui a imposé ces espaces aux adhérents et directeurs de magasins ( la grande majorité n'en n'a strictement rien à f*utre de la culture, pour eux c'est un gros mot ).
J'avoue que ce monsieur est assez fascinant : d'un coté tu as un lettré plutôt éclairé, bdphile absolu ect... qui fait beaucoup pour promouvoir des espaces plutôt bien achalandés et embauchant au passage de vrais libraires ( par exemple hein ) et de l'autre le chacal absolu pour ce qui est de la relation avec les producteurs et notamment tout ce qui concerne l'alimentation.

Le plus drôle c'est qu'il n'était destiné à diriger l'entreprise familiale : son père le trouvait trop littéraire, trop mou... :D
+ 0 -

Ced En réponse à feyfey Ver de Éire [TL;DR]

Bon, au final, on peut être d'accord! Certes, il est fascinant mais, pour moi, c'est un extrême danger aussi.

Pour ma part, je me suis franchement méfier de ce type d'espace quand c'est arrivé par chez moi à Lannion avec son espace "culturel" (les guillemets sont particulièrement volontaires, il n'y a qu'à regarder le catalogue de la chose). Ca reste du capitalisme dont je ne reconnais pas la rime avec "culture". Dans certains endroits, ça ne marche pas bien cependant : à Lannion toujours, je ne me souviens plus si le disquaire Rue des Augustins a fermé avant ou après l'arrivée de l'espace "culturel", mais toujours est-il que ce gros machin n'a pas réussi à tuer Gwalarn qui est à la Librairie (avec un grand L) ce que la Rolls Royce est à la voiture (mais en seulement la Rolls Royce version break et à pédales, histoire de pouvoir trimbaler toute la smala!). Ce sont les problèmes des petites villes ou des régions rurales, s'il n'y a pas (ou peu) de structures culturelles soutenues (magasins, salles, cours, etc...), alors il n'y a plus rien jusqu'au jour où une grande surface vient donner sur 400 choix de bouquins à peine 4 que tu ne trouveras pas dans les autres grandes surfaces.

Ici, je ne vois pas le risque que Leclerc peut prendre en invitant Hollande en.. Bretagne! Ca reste un bastion socialiste, quand même (même si je partage ta remarque sur la mort du socialisme). De même, quel est le risque en signant une post-face des nouvelles aventures de Corto Maltese qui, de toute façon, se seraient vendues admirablement (j'ai vérifié de mon côté cette post-face et je ne l'ai pas sur mon édition, peut-être parce qu'elle est limitée). D'une façon générale, pour moi, c'est à peu près le degré zéro de la prise de risque de sa part : il implante dans les endroits où il n'y a pas grand chose pour un peu de culture supermarché quand même... Et s'il était si fort, alors il soutiendrait vraiment les auteurs de BD qui sont actuellement en train de mourir littéralement (cf leur lutte actuelle sur leur statut).

Sinon, j'ai cliqué trop tôt mais je voulais dire que le mécénat est un peu une façon de se racheter une conscience. Par exemple, Total, Véolia ou les grandes marques de luxe avec les oeuvres d'art ou les quelques grandes marques de bibines plus ou moins alcoolisées dans les festivals. On peut aussi y appliquer, dans un autre domaine, le green-washing. Ca lave beaucoup, quoi... Au delà, les grandes surfaces type FNAC ou Leclerc tuent assurément la culture indépendante en prenant un marché qu'ils créent eux mêmes; au final, tu as un appauvrissement culturel général et une tuerie de la culture populaire. Ca va bien avec ce qu'il se passe dans les médias, quoi...

Et, le constat est assez flagrant dans les espaces ruraux ou les petites villes, car ça tue assez beaucoup toute la création, les vocations ou la soif de culture qui, pourtant, existent tout autant dans ces zones...
+ 1 -

Yamha Vermisseau

"Quand le sage... etc... etc...". Où lisez-vous une moquerie sur l'espace culturel Leclerc ?
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
89