Le Génie s'est retiré plus haut que les montagnes

F'murrr (Richard Peyzaret), créateur du Génie des Alpages, est mort aujourd'hui (10 avril) à l'âge de 72 ans.
5 287 vues

F'murrr (Richard Peyzaret), créateur du Génie des Alpages, est mort aujourd'hui (10 avril) à l'âge de 72 ans.

Envoyé par Ced le 10 avril 2018 à 23h52

+ 4 -

yosegaman Jeune lombric

:'(
+ 1 -

Yamha Vermisseau

:'(
+ 3 -

PaulLucas Vermisseau

Aoh, je suffolke ! :'(
+ 10 -

Tabernakos Vermisseau

Avec Fred (Philémon), Gotlib et autre Hugo Pratt, c'est une génération d'auteurs BD des années 70-80 qui s'éteint... :(
+ 1 -

jose_cahuette Vermisseau

:'( toute mon enfance, la prochaine fois que je vais chez mes parents je me les relis tous.
+ 0 -

Zgru La voix de son ver

Pardon mais, please, STAHP!
+ 0 -

le-long-brick Longbric

What a pity ! Ce n'est pas une bonne nouvelle !
+ 3 -

Sekhmet Vermisseau

J'ai toujours trouvé, au-delà de l'humour, le génie des alpages apaisante comme BD...Je les lis quand j'ai un p'tit coup de blues. J'aurais aimé croiser son créateur. Loupé.
+ 1 -

Cyclomore Vermisseau

La formule est vroum
+ 1 -

latom En réponse à Cyclomore Vermisseau

Ben ma fondue ? Ça va pas ?
+ 2 -

morsual Asticot

Oh non :'(
J'ai eu l'occasion de le rencontrer une fois à un festival BD, et bien que je l'ai découvert assez tardivement, c'est un auteur qui m'a beaucoup inspiré autant graphiquement que dans le style d'humour. Un chic type, très humble, avec un sens de l'humour et de la dérision bien à lui. Je me souviens qu'il utilisait les gobelets d'eau que l'orga lui servait pour humidifier ses pinceaux, et quand on venait lui demander s'il voulait de l'eau pour boire, il sortait de sa sacoche sa petite bouteille perso de vin blanc. Il utilisait pour ses dédicaces des feutre-pinceaux avec un petit réservoir d'eau pour faire de chouettes dessins en aquarelles, et il aimait bien prendre son temps pour discuter avec ses lecteurs pendant qu'il dessinait. Il nous avait expliqué d'où venait son pseudonyme : apparemment il trouvait que graphiquement c'était joli et ce n'était pas censé être prononcé au départ. Il nous avait aussi raconté que si au départ son pseudo ne contenait que deux "R", c'était à cause de son éditeur qui ne supportait pas qu'il y ait plus de deux consonnes à la suite. Du coup une fois qu'il était parti, il ne s'était pas gêné à rajouter des R.
C'est le type de BD, j'ai lu et relu sans jamais m'en lasser, c'est un type qui au fond de moi, reste immortel à travers ses œuvres. Cette nouvelle me fait un petit pincement au cœur et me laisse un sentiment d'amertume et de frustration. Les gens bien s'en vont si tôt...
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
76