Le populisme

- Mon opposant est un pro-heure-du-bain !
- Le bain est un moment pénible mais nécess... 
- Bouuuuuuuuuh
- Mais nécessaire pour le...
- BOUUUUUUUUUUH

Par http://www.berkeleymews.com
4 997 vues

- Mon opposant est un pro-heure-du-bain !
- Le bain est un moment pénible mais nécess...
- Bouuuuuuuuuh
- Mais nécessaire pour le...
- BOUUUUUUUUUUH

Par http://www.berkeleymews.com

Envoyé par JohnPlayer le 31 janvier 2018 à 16h04

+ 12 -

Black Lombric

- La croissance mène nécessairement l'humanité à sa perte.

- Bouuuuu !!! Bobo-Anarcho-gauchiste ! La croissance verte, vous n'en avez jamais entendu parler ?
+ 15 -

afturgugluck En réponse à Black Vermisseau

la croissance verte, c'est juste l'herbe qui pousse non ?
+ -2 -

TheMetroidPrime En réponse à Black Verxit

- La décroissance condamne l'humanité et toute la vie terrienne à la mort et l'oubli, ironiquement au nom de leur survie.
- Bouuuuuuu !!! Oligo-capitalo-fasciste !

Tout le monde peut jouer à l'homme de paille.
La croissance menant l'humanité à sa perte implique une stagnation technologique générale, une inefficience irrémédiable du recyclage, l'impossibilité de faire plus avec moins, et enfin, la dépendance totale et irrémédiable sur des ressources uniquement non-renouvelables et l'impossibilité de l'exploitation de ressources ailleurs que sur Terre.
+ 1 -

Babar En réponse à TheMetroidPrime Jeune asticot

Et une stagnation? c'est bien non ?
Je suis en pleine réflexion personnelle la dessus, alors battez vous et argumentez moi tout ça bordel !
+ 0 -

Black En réponse à Babar Lombric

Tu as été plus rapide que moi... et je veux bien argumenter (même contre les gens d'accord avec moi, c'est dire ! )

Le débat n'est pas binaire !
Croissance versus décroissance, OK, mais un état stable ? ça existe non ?

- "implique une stagnation technologique générale"
"l'impossibilité de faire plus avec moins" -> ha bon ????
ça implique que si on ne multiplie pas le nombre d'usines (voitures/avion/etc), elles ne peuvent pas être plus efficaces ?
-> ce n'est pas l'inverse plutôt ? ( c'est même ce que conseille la doctrine économique actuelle d'ailleurs; faire mieux en minimisant les coûts ?)

- "une inefficience irrémédiable du recyclage"
ha bah tant pis alors.. heureusement qu'on peut extraire de manière illimitée nos matières premières...
-> Le but est d'assurer une survivabilité; une pérennité sociétale et technologique à COURT terme (1? 2? 3 générations ? ) et à moyen/long terme.
(c'est dingue je trouve cette manière d'exclure une solution lorsqu'elle est meilleure mais imparfaite...)
+ 0 -

TheMetroidPrime En réponse à Black Verxit

Je pense que je me suis mal fait comprendre. On est d'accord sur le fond, mais pas la forme il me semble.

Si on pense que la croissance mène de manière inéluctable à la perte de l'humanité, alors cela implique que l'on croie qu'il est impossible de produire plus (et/ou mieux) avec moins de ressources, car la croissance n'est pas un indicateur de l'exploitation des ressources, mais bien de l'évolution de la somme totale des biens et services échangés sur un territoire donné. Si plus de biens et services son échangés tout en utilisant moins de ressources (ou si ces biens et services prennent de la valeur sans utiliser plus de ressources), alors il y a quand même de la croissance.

La croissance, ce n'est pas QUE la multiplication des usines. Si une usine devient plus efficace, utilise moins de ressources pour produire plus, elle n'est pas décroissante, au contraire.
Le recyclage, c'est aussi de la croissance. C'est transformer une ressource absolument sans valeur (les déchets) en biens valorisables.

Le point principal des décroissantistes est un argument massue explicant que puisque les ressources sur Terre sont limitées (et que leur exploitation nuit trop souvent à l'environnement), alors une croissance infinie est impossible. C'est vrai. Mais moi je rétorque que mieux vaut tacher de faire plus avec moins, de développer des technologies plus performantes et d'optimiser le recyclage que de faire moins tout court (ce qui est la décroissance). Et ce jusqu'au jour où le progrès technologique nous permettra d'exploiter d'autres astres morts pour lesquels les considération environnementales sont de toute manière inexistantes.

La stagnation, pourquoi pas, mais pas en tant qu'objectif en sois. Si par stagnation on veut dire maintenir notre niveau de vie tout en réduisant notre impact sur l'environnement et en diminuant l'exploitation des ressource sur Terre, alors why not.

A côté de ça, je ne suis pas un partisan de la croissance anarchique non plus. La multiplication des usines, l'explosion démographique, le gaspillage et la pollution, je suis pas fan du tout. Mon point est simplement de dire que la croissance n'implique pas forcément cette vision dystopique.
+ 1 -

Black En réponse à TheMetroidPrime Lombric

Naaan, si on est d'accord on peux pas se disputer ! je vais être frustré de pas pouvoir débattre !
+ 1 -

Thywaz En réponse à TheMetroidPrime Lombric

N'importe quoi, le niveau technologique ne dépend pas du nombre de gens, du taux de pollution de l'air ou de la toxicité des sols...
+ 1 -

afturgugluck Vermisseau

la critique est facile, l'art est difficile
+ 1 -

afturgugluck En réponse à TTAK Vermisseau

merde... je savais bien que j'aurais dû mettre une capote...
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
42