Quand tu oublies d'être poli avec la caissière

3 765 vues

Allez, laisse-moi sortir, c'était pour rire...

Envoyé par glurp le 9 janvier 2018 à 10h01

+ 2 -

Bowane Vermisseau

C'est de la pèche facile.
+ 8 -

tomteub Vermisseau

Il a pas dit bonjour...
+ 1 -

sandrine65100

un noir qui vole une noire, où va le monde ?
+ 3 -

Thiche En réponse à sandrine65100 Lombric Chaolin

Normal. Les 13 % de la population étasunienne que constituent les afro-américains sont responsables de 52,2 % des crimes. Qui plus est, ces mêmes 13 % produisent 40 % de la population carcérale globale aux USA ; ce qui nous donne un ratio de 2306 incarcérés pour 100.000 afro-américains, contre 405 incarcérés pour 100.000 caucasiens. Pour les faits de délinquance juvénile, en 2011, les jeunes afro-américains, qui constituent 16 % de la jeunesse globale américaine, ont perpétués 52% des crimes. 93 % des crimes perpétrés par des afro-américains sont infligés à d'autres afro-américains. CQFD

https://en.wiki...tates#Ethnicity
+ 2 -

Nutt En réponse à Thiche Vermisseau

Il faudrait croiser les données avec le nombre de discriminations à l'embauche, à la location de bien ou l'octroi de bourses d'études.
+ 3 -

Thiche En réponse à Nutt Lombric Chaolin

Ou encore, les croiser avec les données suivantes : Le pourcentage de mères célibataires dans la communauté afro-américaine est passé de 33 % en 1970 à 70 % en 2010. Parallèlement, la communauté afro-américaine bénéficie de 23,3 % des aides alimentaires, 27 % des aides médicales et 15,3 % des aides au logement (entre 1994 et 1996). Un truc sympa à faire, c'est de se pencher sur les célébrités afro-américaines, par exemple 20 au hasard, et de compter le nombre d'entre elles issues de familles monoparentales ( parce que papa est allé acheter un paquet de clopes ou parce qu'il a fait des séjours en prisons). En ce qui concerne l'embauche, la location ou les bourses d'études : quand on est compétent, on est forcement embauché, la productivité et les réelles connaissances mobilisées pour un emploi font largement l'économie du racisme étant donné que le capitalisme n'en a que faire. Sinon, il est plutôt question du niveau de qualité du réseau de contacts professionnels lié à une position socio-économique de départ qu'une réelle discrimination raciale. En d'autres termes, quand tu es bien né, c'est plus rapide et simple, et ce qu'elle que soit ta carnation. Note aussi qu'un business juteux avec un afro-américain sera toujours plus intéressant qu'un business foireux avec un descendant d'irlandais ; idem pour la location d'un bien, le secteur privé de l'immobilier préférant louer à des gens solvables plutôt que l'inverse. La carnation ne définit pas les garanties du contrat locatif ; les bourses d'études sont octroyées en fonction de la moyenne scolaire de l'élève et de son insolvabilité dans le financement de ses études ... pour cela, encore faut-il qu'il ait fini sa scolarité, à moins qu'il ne fasse partie des 52 % de ces 16% de jeunes afro-américains. Puis après tout, sur quel critère probant fixer des chiffres de discrimination ? Un simple témoignage des afro-américains eux-mêmes ? Parce que si on leur refuse un emploi, un appart ou une bourse d'étude, c'est forcément à cause d'une discrimination selon eux.

https://en.wiki..._representative
https://www.nap...9/chapter/8#157

(NB : Avant 1970, le groupe afro-américain était regroupé avec la population hispanique et native américaine, d'où l'incapacité à trouver des chiffres précis).
+ 2 -

yann1443 En réponse à Thiche Lombric Shaolin

Mouais... Je préférais quand tu parlais des petits fdp.
+ 0 -

Thiche En réponse à yann1443 Lombric Chaolin

Ouais mais je peux pas tout le temps causer de trucs scientifiques et sérieux ! J'ai le droit d'être léger aussi, de temps en temps.
+ -1 -

Tormante En réponse à Thiche Jeune lombric

Toujours pas vu où tes chiffres excluaient le racisme des facteurs d'exclusion, de refus à l'embauche ou de sur-représentation carcérale qui touche la population noire aux États-Unis.
Ce n'est pas parce que le capitalisme n'est pas raciste en soi que les individus qui le composent ne le sont pas. Affirmer si facilement le contraire, c'est un sacré raccourci de pensée.
+ -1 -

Thiche En réponse à Tormante Lombric Chaolin

Et bien entendu, voir les facteurs d'exclusion, de refus à l'embauche ou de sur-représentation carcérale uniquement comme liés au racisme, sans données chiffrées et sans sourcer cette proposition, juste en l'évoquant, constitue une preuve irréfutable et en aucun cas un sacré raccourci de pensée. Trop fort !
+ -2 -

Tormante En réponse à Thiche Jeune lombric

Tain t'es très fort pour lire entre les lignes. Je ne sais pas où tu as lu ça dans mon commentaire, mais tu t'envoles bien vite, la vache!
Nan vraiment, en me relisant, ce que je dis c'est: tu dis de la merde, c'est bien de croiser les chiffres, encore faut-il qu'ils soient pertinents, et qu'il soit pertinent de les croiser, et que la conclusion que l'on en tire soit en lien avec les chiffres pertinemment choisis et utilisés. Sans compter le fait d'affirmer péremptoirement des conneries du genre:
"En ce qui concerne l'embauche, la location ou les bourses d'études : quand on est compétent, on est forcement embauché, la productivité et les réelles connaissances mobilisées pour un emploi font largement l'économie du racisme étant donné que le capitalisme n'en a que faire."
"Parce que si on leur refuse un emploi, un appart ou une bourse d'étude, c'est forcément à cause d'une discrimination selon eux."
Ton "forcément" sort de quel sombre anus de la pensée dominante?
Enfin, t'es gentil avec "le capitalisme n'est pas raciste", mais dans quel monde idéal tu vis? Le capitalisme est un système existant et concret, qui opère notamment dans des pays où l'on trouve tout à fait du racisme (dans de nombreux états aux states, sur un paquet de papelards administratifs, on doit renseigner sa race, pour prendre un exemple simple), y compris au niveau des dirigeants étatiques. Donc dans quel monde le capitalisme est-il intégralement séparé du racisme? Le capitalisme s'est construit sur base de commerce triangulaire et de colonisation, à moins de croire en un ciel des Idées où l'essence des choses est séparée du réel, le capitalisme est raciste. Le jour où un pays capitaliste ne connaîtra plus la moindre trace de discrimination liée au sexe, à la race, au genre ou autre, alors nous pourrons affirmer que la capitalisme peut ne pas être raciste.
Ce n'est pas encore le cas, donc faisons fi de l'idéalisme bateau qui consiste à considérer que les choses sont différentes dans leur essence et dans la manière dont elles sont réellement au monde.
Tu vois, du bêtement péremptoire on peut tous en faire, c'est intéressant hein.
+ 0 -

Thiche En réponse à Tormante Lombric Chaolin

Six mois de réflexions intenses pour ... ce "truc" que tu délivres comme un pet nerveux. Voilà, voilà, voilà ...
Sinon, c'était super intéressant. Merci pour ton intervention. Bisous et no pasarán, tout ça quoi ! @+
+ -1 -

Tormante En réponse à Thiche Jeune lombric

Et toi tu prends même le temps de venir y exposer ton mépris. T'es un rigolo Thiche.
+ 0 -

Thiche En réponse à Tormante Lombric Chaolin

Mon mépris ? Es-tu sûr de ton assertion ? Parce que moi, sans lire entre les lignes, j'ai lu de ta part, dès le premier message et avant même d’amorcer tout débat sur la question :

"Affirmer si facilement le contraire, c'est un sacré raccourci de pensée."

... Où Tu affirmes "si facilement" et de manière complètement performative que je prends des "raccourcis de pensée", sans étayer ton propos à partir de fait concrets, tangibles et chiffrés. Sinon, les afro-américains coupables de 52,2 % des crimes et délits, c'est exclusivement dû au fait qu'ils sont noirs.

Puis, dans le second :

"Nan vraiment, en me relisant, ce que je dis c'est : tu dis de la merde."

... Où tu te contredis dans le premier message en signifiant qu'intrinsèquement, le capitalisme n'est pas raciste [ ... "Ce n'est pas parce que le capitalisme n'est pas raciste en soi que les individus qui le composent ne le sont pas." ... en quel pourcentage, on ne le saura pas, mais bon ... ] , pour expliquer dans le second, que "à moins de croire en un ciel des Idées où l'essence des choses est séparée du réel, le capitalisme est raciste." ... Finalement, il l'est où il ne l'est pas, coco ? Dans le réel, il y a des chiffres et des statistiques. C'est d'ailleurs sur base de données chiffrées qu'on peut comprendre un fait social. Et j'attends toujours que tu chiffres le "racisme du monde réel" dans lequel tu vis.

Et comme conclusion, je suis "un rigolo et je viens exposer mon mépris". Et en plus, faut que je sois "sympatoche" tout plein ! Non mais ... Et ta sœur, mon pti père, elle fait des claquettes au Lido, ou comment ça se passe ? En gros, quand tu rends visite à quelqu'un, tu chies sur le perron et tu te plains d'être mal reçu ! Question : Dans quel monde réel vis-tu pour t'offusquer de prendre en retour la même chose que tu t'évertues à servir dès le début de ton intervention ? ... Restes-y dans ton monde et oublie moi, tu seras gentil tout plein.
+ 22 -

vinlebzh Ver l'ouest

He wasn't the coolest monkey in the jungle...
+ 9 -

Bobbybat Vermisseau

hahahaha, ça joue au con puis quand ça perd ça supplie !
+ 9 -

JohnPlayer Jeune asticot

Donc pour ouvrir une porte ça ne sert à rien de tirer au gun sur la serrure ? Je me sens trahi...
+ 2 -

Zorgy En réponse à JohnPlayer Jeune lombric

ça doit fortement dépendre de
1. Le calibre
2. La serrure
3. à quel endroit de la serrure tu tir.
+ 6 -

glurp En réponse à Zorgy LoMBriK addict !

Peu importe, ça revient toujours à jeter du plomb sur de l'acier...
À moins de tirer avec du calibre militaire ça ne fera que du bruit.
+ 6 -

jose_cahuette Vermisseau

Hahaha sombre connard...Karma win again
Image de jose_cahuette
+ 0 -

Tormante Jeune lombric

Bug
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
120