Neutralité du net

7 062 vues

À l’issue d’un vote, la Commission fédérale des communications a mis un terme, aux États-Unis d'Amérique, à la garantie d’un traitement égal des flux de données par les opérateurs.

Envoyé par magnussoren le 14 décembre 2017 à 21h14

+ 31 -

BarneyGumbles Lombric Shaolin

Va te faire foutre Donald
+ 4 -

airelle Jeune lombric

+ 2 -

Elthorionne Vermisseau

Merde...
+ 3 -

Yamha Vermisseau

"Il est temps de rétablir la liberté du net"...
+ 0 -

Ticket3131 Vermisseau

1113 jours et
07 : 04 : 08 avant la fin du premier mandat de Trump bordel!!!!
https://www.wat...021-01-01-00-00
+ 3 -

TheMetroidPrime Verxit

"Les Etats-Unis abrogent la neutralité du Net, un principe fondateur d’Internet."

F A U X. C'est f-a-u-x. La désinformation qu'il y a autour de ce sujet est absolument incroyable.

Ce principe n'a été institutionnalisé qu'en 2015 (et par l'exécutif américain, même pas par le Congrès) ! Avant cela, tout le monde s'en torchait royalement, il n'existait pas officiellement, et pourtant internet fonctionnait très bien, parce qu'il était tacitement respecté.

L'abrogation de cette régulation n'est que le résultat de la lutte entre deux lobbies d'oligopoles aux intérêts opposés: Les fournisseurs d'accès à internet américains et les géants de la Silicon Valley. Ces derniers vont simplement perdre un pouvoir de marché qu'ils avaient acquis grâce au lobbying (oui parce que l'auteur de la fameuse régulation sur la neutralité du net -Tom Wheeler- n'est rien d'autre qu'un authentique lobbyiste pour les géants des médias et ne s'en cache pas) auprès de l'administration Obama il y a deux ans. Le boss de la FCC est à présent un ancien de Verizon (fournisseur d'accès), faisant ainsi pencher la balance de leur côté.

Les gens hurlent parce qu'Alphabet, Netflix et les gros réseaux sociaux (principaux perdant potentiels dans l'histoire) ont parfaitement réussi leur manipulation des masses, dont ils connaissent déjà tout.

Alors oui, les fournisseurs pourront, en principe, discriminer entre les services liés à internet. Mais je donne pas cher d'un fournisseur qui commence à appliquer un telle discrimination. Rien de tel pour voir ses client fuir vers un autre fournisseur qui proposera une offre inchangée.
Et si tous les fournisseurs s'entendent se mettent tous à discriminer de la même manière, c'est ce qu'on appelle un cartel et c'est déjà interdit par la loi un peu partout dans le monde, en particulier aux US. Les lois qui protègent les gens de prix et offres abusives proposés par une industrie toute entière existent déjà. Ce sont les lois anti-trust.

C'est comme ces screenshots d'offre de fournisseurs portugais (ou la neutralité du net n'a jamais été appliquée) qu'on fait passer pour des offres internet alors qu'il s'agit d'offres mobiles. C'est même l'image en Encore de la putain de désinfo. Et après ça vient faire chier le monde avec la post-vérité et les fake news. On est en plein dedans.

Enfin, les États individuels formant les USA peuvent eux-même légiférer sur la neutralité du net s'ils le souhaitent, les US n'étant pas un pays centralisé comme la France. Certains ont déjà commencé le processus.

Au final, qu'est-ce qui va changer ? Pour vous et moi, rien. Google, Netflix et Facebook, et même Disney (via Hulu) et Time Warner vont perdre leur ascendant sur Comcast, Charter, AT&T et Verizon et vont devoir effectivement payer pour leur occupation du réseau entretenu par ces derniers.

Sérieusement, arrêter de vous informer au sujet du droit américain via Reddit, Youtube ou même les médias français en général.
Image de TheMetroidPrime
+ 16 -

Arsayne En réponse à TheMetroidPrime Jeune asticot

Ce que tu dis est intéressant et pour bonne part assez vrai, mais ! (Et j'insiste sur le "mais", parce que la neutralité du net mérite qu'on insiste), ce principe de neutralité me semble tout à fait essentiel et contrairement à ce que tu dis, je pense que ça peut changer beaucoup de choses, pour beaucoup de monde. Déjà parce que si les États-Unis commencent à détricoter la législation, surtout à la faveur de grosses boites telles que les FAI, l'Europe suivra très probablement dans les quelques années à venir. Ensuite, et surtout, parce que ça ne fait pas chier QUE la Silicon Valley (qui y a probablement à perdre comme tu le soulignes justement), mais potentiellement tout le monde dans le sens où, parce que ton FAI déciderait que tu n'as besoin que d'un Internet "de base", lisse, "normal", on va dédier la grande majorité des flux à Youtube, à Facebook, sûrement à Youporn aussi, à Google, (qui auront chèrement payé pour, certes) mais du coup, pour accéder au wordpress de tati Yvonne qui poste ses photos de tricot, ou à ton journal régional indépendant en ligne, ou à un forum de trente péquins qui font des fiches de perso D&D et du RP en ligne, ben t'auras bien le droit de ramer pour afficher tes pages internet. Et, sans vouloir la jouer "argument d'autorité", je me permets de renvoyer vers La Quadrature du Net (qu'on peut difficilement accuser d'accointance avec la Silicon Valley), qui n'a pas attendu le 14 décembre 2017 pour défendre la Neutralité du Net, et dont le site peut être intéressant à consulter : https://www.laq...utralite_du_Net
Bref, moi je pleure un peu ma race, et je pense qu'on a beaucoup à perdre et que ça va pas tarder...
+ 7 -

xzat En réponse à Arsayne Jeune lombric

Plus un.

Ce qu'il faut voir aussi c'est, après cette loi (qui va venir en France d'ici 2020, dixit le patron d'Orange et Xavier Niel), c'est qu'il sera extrêmement simple d'autoriser simplement une liste de sites internet. Plus besoin de fermer les sites: seuls certains sites seront autorisés.

L'histoire, au combien bidon, du coût des peerings/transits est ridicule: les FAI s'en sortent déjà bien, il s'agit juste de faire encore plus de bénefs et de transformer internet pour mieux le contrôler.
Si vraiment le problème était le coût du transit, il suffirait d'augmenter le prix de l'abo internet de 10euros, cela couvrira =largement= le coût du réseau nécessaire.

Il n'y a qu'à voir les FAI associatifs ou les fournisseurs de VPN (je suis l’éditeur de l'un d'entre eux depuis des années). Avec 1000 connexions adsl/fibre française le débit est "ridicule" et le coût d'un bon transit est supportable même pour une petite structure et un abo à 6 euros par mois couvre le coût de la bande passante utilisée.
+ 4 -

Arsayne En réponse à xzat Jeune asticot

J'ai halluciné en voyant ça : http://lelombrik.net/103497
Je ne l'avais pas encore vu en postant mon précédant commentaire, mais merdre quoi... C'est précisément ce que je disais : un internet prêt à l'emploi, formaté, propret, autorisé, vendu.
+ -5 -

TheMetroidPrime En réponse à Arsayne Verxit

Perso je ne suis ni opposé, ni en faveur d'une neutralité du net.
Les deux parties ont de bons arguments et je n'arrive pas à trancher. La seule chose, c'est qu'un des deux partie est non seulement mal informée (voire désinformée), mais également totalement hystérique. Et bien évidemment, comme la famine, la malaria, les séismes et les ras de marée et l'herpès, c'est la faute à D-DRUMPF.

Et encore une fois, ce n'est qu'un retour au statut de 2015, et surtout, ça ne concerne que les USA. L'apparition de cette régulation n'a eu aucun impact sur le consommateur, et sa disparition n'en aura pas non plus, tout simplement parce que (et je sais que ça fait cringe les franchouillards, mais soit) le marché se régule tout seul. Un fournisseur qui se comportera comme une ordure perdra ses clients au profit de celui qui proposera les sempiternelles offres all-inclusive à environ 30$/mois sans discrimination des services.

Je comprends parfaitement tes craintes et celles de la plupart des défenseurs de la neutralité du net, sauf que ce que tu me décris est une situation apocalyptique où l'ensemble des fournisseurs s'entendraient sur le fait de pénaliser les "petits" comme tante Yvonne ou les rôlistes. Et quand plusieurs boites s'entendent sur leurs offres, ça s'appelle un cartel et c'est déjà interdit, aussi bien aux US qu'en Europe. En outre, Il suffit que l'un seul fournisseur décide de proposer une offre différente qui ne pénalise personne et il boufferait le marché en moins de deux.

Pour moi, c'est plutôt le contrôle sur la parole qu'exerceraient les FAI qui est dangereux. Ils auraient le pouvoir de sévèrement ralentir insidieusement l'accès à certains sites qui les dérangeraient (ou dérangeraient les politiciens auprès de qui ils font du lobbying) ou contrediraient l'idéologie des personnes en charge.

Mais somme toute, il ne s'agit qu'un conflit entre corporations, puisque de toute manière les réseaux sociaux, Google et les géants médiatique exercent déjà une forme de censure anyway.
+ 5 -

Jackyzgood En réponse à TheMetroidPrime Lombric

Je pense que le problème est bien plus complexe que juste un combat entre les fournisseurs de contenus et les fournisseurs d'accès et qu'on ne peut pas comparer la situation actuelle avec la situation avant 2015.

Déjà il faut s'entendre sur l'expression : "le marcher va se réguler tout seul", perso je dirai plutôt qu'il trouvera un nouveau point d'équilibre. Parce que pour moi un système régulé est un système qui possède une consigne, un état à maintenir, et qui va réagir de manière à maintenir cet état. Or je doute que le marcher se comportera comme ça et je doute aussi que ça sera en notre faveur.

Par exemple rien n'empêchera un FAI ou un opérateur mobile de proposer un forfait à la carte, par exemple forfait avec option youtube à 1€, option fessebouc à 1€. Ça intéressera beaucoup de monde car ils se diront "c'est bien on aura que les services que l'on souhaite et on payera moins cher".

Mais voici les problèmes que ce genre de pratiques va engendrer :

-Comment le FAI peut savoir que tel information provient de youtube ? Et bien il va falloir qu'il inspecte les paquets ! Il ne faut pas oublier qu'internet est un moyen de communication et que comme tous les moyens de communication est intimement lié à la liberté d'expression, qui ne peut être respecté que si le caractère secret des échanges est préservé.

-Les gens réfléchissent avec des phrases toutes faite du genre : "mais aujourd'hui tout le monde à fessebouc". Mais les courriels dans cette histoire ? Est-ce qu'avec mon serveur courriel perso j'arriverai encore à contacter d'autres personnes ? Parce que s'ils n'ont pas choisi l'option courriel ou si les FAI n'autorise que certaines adresses genre gmail et d'autres gros trucs pour moi c'est rapé. Pareil pour les petites entreprises qui veulent contacter leurs clients. On aura beau envoyer, si les gens à l'autre bout n'ont pas le forfait qui va avec car ils pense que tout le monde à fessebouc, ça ne va pas le faire.

-Est-ce qu'il y aura une option "service santé" ? oui parce qu'aujourd'hui on peut passer un scanner, IRM ou faire des radios dans un hôpital et demander l'avis d'un autre médecin dans un autre hôpital. Les hôpitaux vont-ils eux aussi voir l'apparition de forfait à la carte ? Forfait internet avec option IRM, option radio ? Va-t-on entendre un jour : "désolé mais dans cet hôpital nous n'avons pas le forfait IRM il va falloir vous transférer dans un autre hôpital pour avoir un 2ème avis"

Il faut bien faire attention à cette question qui est bien plus complexe qu'il n'y parait. Pensez à tous ces services que vous utilisez et comparez ça à l'utilisation que font tous les autres. Si vos services ne font pas partie de la majorité alors il y a de forte chance que les FAI modifient leur fonctionnement en votre défaveur car pas assez rentable. Ils n'auront pas besoin de créer un cartel ou de se mettre d'accord, ils regarderont juste ce qui est rentable.

Et dernière chose qu'en sera-t-il de Lelombrik.net ? Les FAI y penseront-ils ? Serons-nous obliger de payer une option supplémentaire dans notre forfait ?
+ 3 -

Arsayne En réponse à TheMetroidPrime Jeune asticot

Bon, j'aurai plein de choses à dire, mais déjà je souligne que ta foi (aveugle à mon sens) dans l'autorégulation du marché est tant à fait fantasmatique, et que les désastres du libre marché et de la concurrence "libre et non faussée" sont partout autour de nous, pour peu qu'on prenne la peine de regarder. (vu que tu as d'emblée disqualifiée toute critique du credo libéral, je suppose que tu vas m'étiqueter dans la catégorie"franchouillards", mais je ferai remarquer que prendre les gens de haut ne donne pas plus de force à la thèse). Ensuite, tu dis toi-même que le non-respect de la neutralité du net est inquiétant parce que "c'est plutôt le contrôle sur la parole qu'exerceraient les FAI qui est dangereux. Ils auraient le pouvoir de sévèrement ralentir insidieusement l'accès à certains sites qui les dérangeraient (ou dérangeraient les politiciens auprès de qui ils font du lobbying) ou contrediraient l'idéologie des personnes en charge.", et tu passes ça entre le fromage et le dessert, alors c'est précisément le centre nerveux du problème !! C'est parce que la légifération des États-Unis est un levier monstrueux contre les opposants politiques que toute cette histoire fait froid dans le dos. Certes, j'ai évoqué les blogs et les forums qui ne sont pas d'une importance politique capitale, mais c'était pour parler du quotidien des gens. Parce que, en prenant un peu de recul, et en regardant les tendances politiques et économiques générales, tout ça n'annonce qu'encore plus de surveillance, plus de contrôle.
En fait, même si je suis en désaccord avec ton libéralisme économique, j'ai l'impression que tu vois par toi-même les problèmes que va poser l'absence de réglementation INSTITUANT la neutralité du net - mais par contre j'avoue que la façon dont tu taxes d'hystérique (ou peu s'en faut) tout ce qui pourrait se rapporter à la défense du principe de neutralité du net m'agace pas mal. Parce que, qu'il y ait de la "désinformation" comme tu aimes le répéter : oui, sans doute, comme en toute matière ou presque dès lors qu'on se base sur la presse dominante ou sur quelque chose d'aussi vague que "l'opinion des gens". Ça n'est pas pour autant que la décision des É.U. ne mérite pas d'être commentée, critiquée. Ce n'est pas pour autant non plus que la neutralité du net est dispensable ou dérisoire ou sans importance.
+ -1 -

TheMetroidPrime En réponse à Arsayne Verxit

Tu ne peux pas critiquer ma foi en la concurrence libre et non faussée quand on promeut une régulation qui contrevient directement à ce principe.

"La concurrence libre et non faussée n'existe pas donc on va faire en sorte que le gouvernement l'empêche d'exister."

Quand je parle de franchouillard, c'est pour railler le Français moyen et son antilibéralisme traditionnel. Je ne suis pas corporatocrate pour autant, mais la France est quand même un cas à part. Et c'est pas comme si votre État avait l'efficience des États nordiques (bien malgré vous j'en convient).

Oui je suis un libéral (je ne m'en suis jamais caché), et aux USA, les faits me donnent raison.
Depuis l'apparition de cette régulation, les géants de la Silicon Valley ont considérablement renforcé, ou consolidé leur pouvoir. En ce moment, Google et Facebook sont des menaces bien plus grande pour les libertés du public que Comcast et Verizon. Et le pouvoir qu'ils amassent aux US affecte les Européens directement, puisque ces boites, qui collectent tout ce qu'ils peuvent collecter au sujet de leurs clients, couchent allègrement avec les agences de renseignement du gouvernement. Comcast et Verizon ne peuvent pas faire ça tout simplement parce qu'ils ne sont pas présent en Europe.

Ensuite, contrairement à Google, Facebook, Twitter et autres, les FAI ne censurent pas lourdement internet et ne collaboraient pas étroitement avec les gouvernement du monde entier au détriment de ta vie privée.

Le jour où la balance penchera de l'autre côté, il en sera de même pour mon opinion. Mais en ce moment, à choisir entre Google qui encule le monde et Comcast qui encule (potentiellement) l'Ohio, je préfère la seconde option.
+ 1 -

Whismerhil En réponse à TheMetroidPrime Vermisseau

"le marché se régule tout seul" : A partir de là j'ai arrêté de lire. Bah tu as le droit d'y croire, c'est du même ordre que la conviction des platistes. Tout est affaire d'auto persuasion.
Sinon, les sociétés de telecom fançaises nous la mette peut être, mais ce sont des amateurs en comparaison de ce que les société de telecom US infligent à leurs clients.
+ -1 -

TheMetroidPrime En réponse à Whismerhil Verxit

Très bien. Alors éclaire moi de ta science et explique moi pour quelle raison -manifestement immensément subtile et complexe- les FAI n'enculaient pas leur client au niveau de la neutralité du net avant 2015.

Je suis désolé, mais ce simple état de fait de vous rien de plus que des Cassandre. L'apocalypse du net a eu milles occasions d'arriver avant 2015. Si j'ai tord, pourquoi, n'a-t-elle pas eu lieu à l'époque ?

Tu peux me comparer aux platistes, mais la réalité soutient mon propos que les prophéties apocalyptiques qu'on peut lire depuis jeudi soir.
+ 2 -

_pepe_ En réponse à Arsayne

Je pourrais objecter qu'en France, la soi-disant « neutralité du net » n'existe pas vraiment.

Je t'invite à relire dans le détail du contrat d'abonnement « à Internet » que tu as souscrit auprès de ton FAI. En principe, ce qui t'est fourni n'est qu'un ensemble de services dont la somme n'égale pas *tout* l'Internet. Tu pourras certainement constater que l'usage d'un certain nombre de services et protocoles pourtant standards (e.g. transfert de messagerie, liaisons point à point, téléphonie) est limité, voire interdit (pour ma part, la moitié des services qui fonctionnent sur mon Intranet ne passent pas, ou pas de manière satisfaisante, au travers de mon accès à Internet), et que certains contenus distants sont plus faciles à atteindre que d'autres (c.f. la guerre YouTube-FAI il y a trois ans). Ne parlons pas des FAI qui interdisent aux clients de connecter leur propre équipement, ou qui prévoient des clauses de résiliation du fait de la nature, de la destination ou du volume des contenus transitant sur la ligne qu'ils considèreraient comme « abusifs ».

Par ailleurs, la législation de ces dernières années a permis une mise sur écoute « attentive » des flux (Deep Packet Inspection). http://www.lemo...96_4408996.html

En fait d'un Internet neutre et libre, on a déjà un réseau limité, filtré et sous étroite surveillance.


On peut raisonnablement s'en plaindre. Toutefois, cela ne signifie pas qu'une *totale* « neutralité du net » soit pour autant une bonne chose.

En effet, il ne faut pas oublier que les liaisons sont par nature partagées et limitées en débit, et que si certains utilisateurs les saturent, d'autres risquent de ne plus disposer du minimum de bande passante nécessaire à leur usage.

Et consentir de lourds investissements pour augmenter le débit des liaisons afin de continuer à satisfaire a minima ces derniers apparaît comme une fuite sans fin, car cette augmentation permet dans le même temps aux premiers de continuer à saturer les liaisons avec des contenus toujours plus volumineux.

Il y a dix ans on visualisait occasionnellement des vidéos en 240 ou 360 lignes, aujourd'hui on consomme couramment des vidéos en HD 720 ou 1440 lignes et occasionnellement en 4K. Des sociétés comme YouTube, sous prétexte de « neutralité du net », ont imposé aux utilisateurs de payer (au travers de leurs FAI notamment, mais pas que) la transformation de leur réseau de données en un réseau de diffusion télévisée numérique à haut débit, sans que le sort des utilisateurs plus traditionnels d'Internet soit réglé pour autant. Aujourd'hui encore, et malgré l'amélioration de l'infrastructure locale, ma connexion Internet rame au point de devenir inutilisable aux heures où la consommation de vidéos en ligne chez mes voisins est la plus importante.


La « neutralité du net » présente certainement des avantages, mais aussi des inconvénients. Il ne faut donc pas la rejeter ni l'accepter d'un bloc sans s'intéresser préalablement aux détails. Partant, on peut même considérer qu'il existe plusieurs « neutralités du net » qu'on devrait, selon le cas, soit défendre, soit combattre.
+ 0 -

john5 En réponse à _pepe_

Effectivement, j'ai découvert il y a quelques mois que la plage de ports entrants que je pouvait mettre en écoute pour un service particulier (exemple: pour héberger un simple serveur HTTP) avait été bridée chez Free. Je n'ai accès à aucun port en dessous de 16384. En fouillant un peu sur le web, j'ai découvert que c'était du au fait que Free fait du multiplexage pour caser plusieurs clients sur la même IP... Je ne vais pas changer juste pour ça parce que j'ai tout chez eux pour un prix correct mais j'avoue que ça me fais grave chier...
+ -2 -

TheMetroidPrime En réponse à _pepe_ Verxit

"La « neutralité du net » présente certainement des avantages, mais aussi des inconvénients. Il ne faut donc pas la rejeter ni l'accepter d'un bloc sans s'intéresser préalablement aux détails. Partant, on peut même considérer qu'il existe plusieurs « neutralités du net » qu'on devrait, selon le cas, soit défendre, soit combattre."

C'est exactement mon point de vue. Je poussais juste une gueulante sur les innombrables Cassandres qui hurlent à la mort depuis hier soir, la plupart faisant de la désinfo pure et simple.

Quoi qu'il en soit, ça n'était à mon sens de toute manière pas à l'exécutif américain de décider d el'issue du problème par voie de régulation. Comme tu le dis, le problème est complexe, et trop pour être réglé par une poignée de fonctionnaires à la FCC.
Ce genre de problématique doit être l'apanage du Congrès pour qu'il y ait un véritable débat et que tous les points de vues et partis exposés. Contrairement à ce que l'on pense, il ne s'agit pas d'un problème partisan et aussi bien des Démocrates que des Républicains sont pour ou contre la Neutralité du Net en général.
+ 0 -

Arsayne En réponse à _pepe_ Jeune asticot

Ahhh ! J'espérais te lire sur cette question et je suis contente de voir ta réponse - intéressante comme je le pensais.
Donc, oui peut-être que la neutralité du net est un principe assez abstrait et difficile à mettre en œuvre dans la pratique, voire impossible puisqu'il faut réguler les flux d'informations d'une manière ou d'une autre si on veut les faire transiter, ces dites-informations. Et, certainement que même aujourd'hui le principe n'est pas parfaitement respecté par nos FAI qui ont déjà beaucoup de contrôle sur nos usages d'internet, MAIS (et là encore j’insiste !), la politique des États-Unis à ce sujet ne m'en semble pas moins inquiétante. Ne serait-ce que c'est justement parce que les FAI ont déjà un pouvoir énorme que ça me paraît crétin de leur en donner encore plus.
Ensuite, concernant ta première objection, (et là je pense qu'on touche à une question plus philosophique ou idéologique) ce n'est pas parce qu'un idéal est inatteignable dans la pratique qu'il n'y pas tout de même un intérêt - ne serait-ce que social ou politique - à le rechercher. Alors je sais bien que, dit comme ça, ça fait presque peur parce qu'une telle hypothèse réveille peut-être des souvenirs du bloc soviétique. Toutefois, après la lecture d'un certain Miguel Abensour (dont je te conseille chaleureusement la fréquentation), je me dis qu'effectivement, peut-être la pensée utopique est-elle malheureusement bien trop discréditée par sa soi-disant proximité avec les totalitarismes du XXè siècle. Or, et c'est bien ce que cherche à montrer Abensour, non seulement ces mêmes-totalitarismes ne relevaient pas en réalité d'un véritable projet social utopique, mais en plus, vu les dégâts de l'utilitarisme, il serait peut-être temps de s'intéresser à d'autres formes de pensée. Bon, je suis probablement rentrée un peu trop dans les détails niveau histoire des idées, mais ça me paraissait important. :)
+ 1 -

Libel En réponse à Arsayne Vermisseau

"... un forum de trente péquins qui font des fiches de perso D&D et du RP en ligne"

Je veux bien l'adresse... ^^'
+ 1 -

Arsayne En réponse à Libel Jeune asticot

Alors, moi je fréquente ce site, pas pour le forum (qui y est toujours actif ceci dit !), mais pour toutes les règles D&D 3.5 qui y sont présentes et qui font un super support pour mes JDR papier ! :)
http://www.gemmaline.com/
Après, j'ai un pote qui doit fréquenter trouzmille forum de ce genre, si ça t'intéresse je pourrais lui demander de bonnes adresses !
+ 0 -

Libel En réponse à Arsayne Vermisseau

Merci beaucoup !
... et oui bien intéressé si tu peux récupérer une liste de sites :)
... d'ailleurs j'en profite, si tu as des pistes pour jouer sur Paris / Idf
^^
+ 1 -

Arsayne En réponse à Libel Jeune asticot

Ok, je t'ai ajouté à mes contacts de messagerie pour te filer une liste de sites (j'envoie un mail à mon pote !), et par contre je ne suis pas du tout dans ton coin, donc pour des JDR papier ça me paraît compliqué... :S
+ 0 -

Arsayne En réponse à Libel Jeune asticot

Bon, j'arrive pas à te le filer par messagerie instantanée (on attendra la V3, toussa...) donc coucou à Magnussoren qui aura une notif' pour rien ! :)
Bref, voilà le principal forum RP que mon pote fréquente, ça se passe dans l'univers de Pierre Botero, l'auteur d'Ewilan. Je ne sais pas si tu connais/aimes, et il est vrai que ce n'est pas du D&D, mais y paraît que le fofo est sympa (en tout cas, l'univers est coule, et je t'invite à lire les bouquins si ce n'est pas déjà fait !) : http://www.ewilanrpg.com/
+ 5 -

john5 En réponse à TheMetroidPrime

Que la neutralité du net existait avant qu'on légifère dessus c'est une chose. Le fait qu'il y ait une volonté explicite pour la supprimer en est une autre. Et franchement, croire qu'il n'y aura aucune répercussion c'est d'une naïveté infinie. Évidemment comme tu dis, les FAI ne vont pas changer leur facturation du jour au lendemain mais c'est évident que ça viendra progressivement car financièrement ça représente une manne. Sachant le poids que représentent le streaming vidéo par exemple, en le facturant séparément ils pourront proposer des forfaits imbattables.
Un FAI qui voudrait rester "neutre" ne pourrait rapidement plus suivre, surtout que les volumes de données échangées (en particulier pour les jeux et les films) sont voués à augmenter encore, pas diminuer et par conséquent leur part relative du trafic. Il existe toujours une solution commerciale pour faire gober la pilule et enc**er les clients, à coup de "première année offerte" et petites lignes dans les conditions d'utilisation. Pour le coup en essayant de faire croire que cette décision est mineure et sans conséquence, c'est toi qui fait de la désinformation. Ne serait-ce que symboliquement, c'est un coup énorme à la liberté.
+ 0 -

TheMetroidPrime En réponse à john5 Verxit

Bien.

Tu m'explique alors pourquoi ce n'était pas le cas avant 2015 ?
Ensuite, tu m’explique pourquoi les pratiques abusives que tu décris ne sont pas appliquée au Portugal ?

Vous criez au loup, mais il n'a jamais été vu nulle part.
"Les FAI sont méchants", c'est bien joli, je suis même prêt à le croire, mais ça ne tient pas la route empiriquement.
+ 0 -

ouiche En réponse à TheMetroidPrime

Bien sûr que ça tient la route. D'ailleurs la neutralité est toujours le principe qui fait foi. Et les FAI qui ne la respecte pas sont déjà des méchants (ils font déjà ça discrètement en loucedé...)
+ 5 -

g012 En réponse à TheMetroidPrime Asticot

Les cartels interdits par la loi, c'est sûr que ça nous protège ! C'était combien et sous quelles conditions le téléphone mobile avant Free déjà ? Pendant combien d'années et avec combien de condamnations inutiles ? Hein ? Avec assez de pognon, ils se torchent le cul avec la loi...
+ 0 -

TheMetroidPrime En réponse à g012 Verxit

J'oubliais ce détail. L'ignominie française.

En effet, en France, les cartels ne sont pas interdit, tout simplement parce que vous êtes une nation pathologiquement étatiste et que l’État prend lui-même part à un certain nombre d'entre eux via ses parts dans les grosses entreprises, dont notamment les télécoms. C'est entre autre pour ça que les télécoms pouvaient vous enfler jusqu'à ce que Free fasse tout péter en proposant une meilleure offre que les autres.

Aux US, contrairement à la France, les cartels sont absolument interdits et il se font sévèrement enculer lorsqu'ils sont découverts. Dans l'UE aussi, quand il s'agit d'un cartel international. C'est arrivé chez les constructeurs de camions notamment (voir ici : http://europa.e...-16-2582_fr.htm )

Mais de toute manière, la décision de la FCC ne concerne pas la France et les FAI américains ne pourront pas s'associer en cartels. S'il le font, ils risque non seulement l'amende mais aussi un démantèlement, comme ce fut le cas de Bell System qui a été explosé par Reagan. Pas besoin d'un Démocrate aux commandes pour démolir les corporations tentaculaires (bien au contraire, d'ailleurs).
+ 0 -

TheMetroidPrime En réponse à magnussoren Verxit

Trouve la source de ton image.
+ 2 -

BarneyGumbles En réponse à TheMetroidPrime Lombric Shaolin

En fait tu l'avais bien écris au début de ton message:

"internet fonctionnait très bien, parce qu'il était tacitement respecté"

Le principe de neutralité était respecté, pas par une loi, mais il l'était tout de même. Désormais aux USA il sera explicitement bafoué.
+ 0 -

TheMetroidPrime En réponse à BarneyGumbles Verxit

Le premier qui le bafoue explicitement perd ses parts de marché.
C'est aussi simple que ça, et c'est pour ça qu'il était respecté tacitement (il ne l'était pas complètement, d'ailleurs, puisque les FAI ont à plusieurs reprises foutu des bâtons dans les roues des quasi-monopoles comme Google ou des réseaux sociaux qui prenaient des libertés avec la vie privé de leurs inscrits, mais ça tout le monde s'en fout).
+ 0 -

BarneyGumbles En réponse à TheMetroidPrime Lombric Shaolin

Ah bon? le premier qui le bafoue (le principe de neutralité) perd des parts de marché? pourquoi ils ont décidé de l'autoriser alors? pourquoi les FAI américains ont bataillé fort pour supprimer la neutralité vu qu'ils perdraient des parts de marchés si ils le faisaient? Tu ne trouves pas qu'il y a un problème dans ton raisonnement?
Après l'importance de la neutralité du net c'est pas Google ou Facebook qui sont assez riches pour se permettre d'avoir leurs paquets routés en priorités, mais les innombrables petites entreprises dont certaines innovantes qui veulent percer sur le net. Déjà que c'est pas facile de percer en face des géants du net ...
+ 2 -

Zgru En réponse à TheMetroidPrime La voix de son ver

Donc les USA on bel et bien abrogé la neutralité du net qui était un principe tacite avant 2015 et institutionnalisé depuis 2015.

Oui je pinaille, c'est juste pour faire chier.
:)
+ 14 -

Arsayne Jeune asticot

Et, putain, je fais remarquer que les trouducs qui ont décidé de ça, ils étaient cinq. CINQ.
+ 1 -

Bellus

C'est encore une histoire entre des grosse entreprise qui se disputent pour savoir qui doit payer moins et qui doit payer plus.
Vivement que Disney rachète tout ça histoire que ça mette tout le monde d'accord.
+ 1 -

Yamha Vermisseau

Je ne sais pas pourquoi (lol !), mais j'ai tendance à accorder plus de crédit à Korben qu'à d'autres qui commentent ici avec véhémence dès qu'on égratigne le magnifique empire US du splendide Pdt Trump.
https://korben....fite-crime.html
+ 1 -

hoodoo Vermisseau

Monde de merde !
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
34