L'Arabie Saoudite, ce pays incroyable !

4 361 vues

Ça accorde la citoyenneté à un robot tout en bafouant les droits de l'Humain.

Envoyé par majin le 27 octobre 2017 à 12h14

+ 4 -

Stchrock Vermisseau

Va faire la bouffe maintenant
+ 18 -

gobes Jeune asticot

Et le reste du monde qui bafoue les droits des machines et donne le droit de vote aux femmes (et aux hommes, mais c'est pas le sujet), on en parle ?
+ 4 -

Chiwawa LoMBriK addict !

le premier robot terroriste
+ 7 -

Clando-2-point-zero Vermisseau

Vivement les premiers robots chèvres.
+ 0 -

Thywaz Lombric

Les robots auront bientôt plus de droits que les femmes là-bas...
+ 2 -

TheMetroidPrime Verxit

>Quand devenir citoyen te fait en réalité perdre plus de droits que tu n'en gagnes.

En attendant, bravo pour le bordel éthique que ça représente.
+ 8 -

pYranha Lombreek

Pavé César!

Ce qu'il faut comprendre sur l'Arabie Saoudite, c'est que c'est vraiment un pays d'opposés, et surtout de lutte entre les opposés.
D'un côté, il y a une tradition séculaire prônant l'islam le plus strict, et qui s'est même durcie dans la décennie passée.
En même temps, il y a toute une partie de la population fortement pro-ouverture, que ce soit parce-qu'ils ont fait une partie de leurs études ou carrière à l'étranger et s'y sont plu, parce-qu'ils sont fortement exposés aux médias occidentaux, ou simplement parce-qu'ils sont las de la dominance de la religion sur tous les aspects de leur vie (les jeunes (surtout hommes) étant particulièrement frustrés de la séparation homme-femme qui leur est imposée).

Si la scène politique a jusqu'à présent été largement dominée par le sécularisme, les choses commencent à changer. Un exemple serait celui de mon université (KAUST), une université scientifique séparée du reste du pays, entièrement mixte, où les femmes n'ont pas à porter la habaya, les restaurants restent ouvert pendant les heures de prière, etc., ainsi que de sa voisine KAEC (King Abddullah Economic City), une ville (encore largement en projet et construction) fondée sur le même modèle d'ouverture.
Ces changements, qui suscitent la colère des autorités religieuses, bénéficient toutefois largement du support des autorités politiques, conscientes que le pays ne survivra jamais la fin du pétrole sans un renouveau économique et social complet.

En particulier, le nouveau prince héritier (qui semble plus ou moins dirigeant de facto) pousse un maximum pour une modernisation à un rythme jamais vu : ouverture de cinémas à Riyadh, police religieuse quasi-démantelée, les femmes peuvent conduire, etc.
J'ai même été assez surpris de voir la vidéo promotionnelle de son programme passer dans les médias locaux, montrant, entre autres symboles de modernité, une femme faisant de la recherche scientifique, à visage découvert.

Bref, encore une fois, l'Arabie, c'est tout et son contraire. Et ils partent sûrement de très loin, mais beaucoup semblent déterminés à faire sortir le pays des âges sombres. Je leur souhaite d'y arriver.
+ 7 -

Nainbierophile En réponse à pYranha Lombric

En voilà un pavé qu'il est intéressant !
+ 1 -

Mylo En réponse à pYranha Ver correcteur

Et le Saoudien moyen, il en pense quoi ?
+ 1 -

pYranha En réponse à Mylo Lombreek

C'est difficile de définir un "saoudien moyen", le pays peut vraiment être polarisé. Et du fait d'être à KAUST, ceux que je connais ne sont vraiment pas statistiquement représentatifs.

Ensuite, l'age médian est de 25 ans, et les jeunes ont plus tendance à être pro-modernité (comme souvent).
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
93