Lioudmila Mikhaïlovna Pavlitchenko : Snipeuse russe, 309 tués dont 36 snipers

Vos femmes n'étaient que belles, les nôtres étaient aussi efficaces.
#propagande
2 222 vues

Vos femmes n'étaient que belles, les nôtres étaient aussi efficaces.
#propagande

Envoyé par tomteub le 23 octobre 2017 à 08h50

+ 0 -

tomteub Vermisseau

Merde. Un modo pourrait-il rajouter le S dans le titre s'il-vous-plait désolé ? Et un thème "propagande" pour regrouper toutes les photos de nazis, et où je mettrai tous les bourreaux rouges.
Merci :)
+ 3 -

Zgru En réponse à tomteub La voix de son ver

Ayé.
Le commissaire du peuple à la défense de l'héritage soviétique est fier de vous décerner le point "Stalin's Alive" pour votre engagement sans faille.
Vous faite honneur au parti.
Image de Zgru
+ 0 -

tomteub En réponse à Zgru Vermisseau

Merci camarade commissaire, soyez le bienvenue dans notre kolkhoze auquel vous faites le grand honneur de votre visite que nous n'avions pas prévu du tout, c'est toujours aussi propre et bien rangé, vive Staline, vous pouvez garder la petite.
Image de tomteub
+ 0 -

Zgru En réponse à tomteub La voix de son ver

Mouais, ya un peu d'poussières par-ci par-là quand même.
Faites gaffe, j'ai l'goulag facile en ce moment.
+ 0 -

tomteub En réponse à Zgru Vermisseau

Quelque soit la manière de servir le peuple et le socialisme, nous serons fiers de le faire camarade commissaire, même s'il faut tailler des allumettes en slip et à main nue en sibérie, nous le ferons la joie au coeur et en chantant la gloire du petit père des peuples. :)
+ 0 -

red01 En réponse à tomteub Lombric Shaolin

+1 !
+ 0 -

Zgru En réponse à tomteub La voix de son ver

Raaaaaaah c'que c'est beau ptain...
J'en ai la larme à l’œil.
Si si.
Faut pas croire, y a un cœur sous la faucille et l'marteau.
+ 2 -

john5

Mouais, l'éloge de l'assassinat c'est pas trop mon truc.
+ -4 -

tomteub En réponse à john5 Vermisseau

Tu préfères les représentations de la femme belle et serviable, comme les auxiliaires nazis 3 fichiers avant ? La description du fichier le remet en contexte.
+ 3 -

john5 En réponse à tomteub

Toute proportions gardées, oui. Être belle et serviable me semblent effectivement des qualités plus louables pour une femme que d'être une bonne tueuse, même si ce ne sont pas les qualités les plus essentielles auxquelles on peut penser.
+ 3 -

GammaOH En réponse à john5 Vermisseau

Le "pour une femme" est de trop.
+ 1 -

kolamye En réponse à GammaOH Lombric

Sauf si un homme se doit d'être "belle", c'est correcte.
+ -3 -

tomteub En réponse à GammaOH Vermisseau

A priori tu vas prendre cher, c'est que le début...
+ 6 -

john5 En réponse à GammaOH

Ben, il se trouve que les femmes sont les sujet de la conversation. Mais si tu as envie de comprendre de travers pour mieux pouvoir me faire un procès d'intention, c'est ton droit.
+ -3 -

tomteub En réponse à john5 Vermisseau

Bah en fait je prends rien de travers, c'est juste le propos depuis le début.
A savoir que chez les nazis la femme n'était destinée qu'à procréer et à élever les enfants, quand chez les communistes elle avait vocation à remplir les mêmes tâches que les hommes, au moins dans la théorie.
On retrouve cette conception de la femme objet, ou femme d'intérieur, fragile, à protéger d'elle même et des tentations tout autant que de l'extérieur, dans la conception conservatrice de la femme, discrète, serviable, bien apprêtée.
Pas une tueuse qui remet en question la virilité des machos quoi.

En fait c'est juste ça que je voulais montrer, que chez les communistes, de par leur idéologie, les femmes étaient au front et avait eu le droit de défendre leurs idées et leur pays de la même manière que les hommes.
Chez les allemands et chez les alliées occidentaux, de par l'idéologie, elles étaient cantonnées aux tâches "auxiliaires", de par leur statut de génitrice, accompli ou en devenir.

Et maintenant, tou.te.s à couvert.
LACHEZ LES REACS !!!!

(Avec un petit coup d'écriture inclusive, la classe ;) )
+ 3 -

john5 En réponse à tomteub

C'est bien ce que je dis, tu me fais un procès d'intention. Moi je n'ai jamais parlé du point de vue nazi sur le rôle de la femme, pas plus que chez les communistes d'ailleurs.
Ceci étant dit, je ne sais pas trop où tu veux en venir, sinon pour conclure par syllogisme que parce que les nazis aimaient les femmes belles et dévoués alors c'est une vision des choses horrible et fasciste...
Enfin, bon puisque tu abordes le sujet, je me sens obligé de me justifier. Je ne suis ni un nostalgique de l'époque ou bobonne ne servait qu'à faire la vaisselle et torcher les gamins, pas plus qu' un fanatique de "l'égalité" absolue des sexes à tout niveau (quoi que ça veuille dire) et je ne pense aucunement que "la femme est un homme comme un autre". Je suis un universaliste, je crois en l'égalité des droits avant toute chose. Le constructivisme à l'américaine et la justice sociale, c'est pas pour moi. D'un point de vue personnel, je n'ai aucune espèce d'affection pour les poupées barbies, j'aime les femmes fortes et indépendantes mais je n'estime pas forcément non plus comme certains que ce soit à l'école ou la société d'imposer une vision de la féminité qui serait plus valide qu'un autre. Que de facto l'organisation de la société se fasse autour d'une distribution genrée des rôles ne me dérange aucunement dans l'absolu.
Tu trouves peut-être qu'une femme sniper promeut une image positive de la femme, t'as le droit, moi je trouve que c'est de l'humanité que ça promeut une vision déplorable. Et à mon humble avis dans leur vision de la place des femmes, les nazis n'étaient pas si excentriques, ils étaient juste de leur temps. Mais si on voulait vraiment promouvoir une meilleure condition pour les femmes, il y a peut-être plus positif et ambitieux que de se contenter de prendre toutes les tares des hommes.
+ -5 -

tomteub En réponse à john5 Vermisseau

Effectivement, je ne pense pas non plus qu'il ne doivent exister qu'un modèle uniforme à imposer à tous et toutes.

C'est pourquoi nous devons déconstruire le patriarcat, qui enferme les femmes dans un stéréotype et les hommes dans un autre, de telle sorte qu'une femme forte et indépendantes se fera traiter de goudou et un homme sensible et délicat de tafiole.

Comme tu le dis, ce mode de penser appartient à un autre âge. Et sans vouloir te vexer, les combats féministes ne sont jamais venu de l’extrême droite, on y trouve même le plus souvent des discours visant à replacer la femme dans son "rôle traditionnel". En effet, la pensée d'extrême droite est d'après moi le dernier rempart du capitalisme en temps de crise, et le patriarcat est une composante du capitalisme.

Mais j'apprécie que tu exposes un raisonnement calme et pondéré, contrairement à d'autre nostalgique du nazisme et du virilisme
+ 1 -

fehdba En réponse à tomteub Vermisseau

Mouais. Chez les communistes, la femme "populaire" avait les mêmes DEVOIR que l'homme, de servir de chair à canon. 23 Millions de morts côté soviétique, une véritable boucherie. Et refusait d'y aller te valait d'être fusillé voir en prime des représailles (déportation, fusillé) sur tes proches. Si c'est ça ta notion du progrès, félicitation tu es un communiste accompli.
+ 0 -

tomteub En réponse à fehdba Vermisseau

Seuls les bourgeois refusent de combattre le fascisme, et la seule place des contre-révolutionnaires est au goulag ou 6 pieds sous terre !!!

Nan plus sérieusement, je dis pas que le stalinisme était une bonne chose, juste que le fascisme et le conservatisme construisent la femme comme un objet reproductif, propriété de l'homme (les femmes n'ont eu le droit d'avoir un compte en banque et de travailler sans l'accord de leur mari qu'en 1964 en france par exemple) , alors que le communisme a des le début construit une égalité entre les sexes.
+ 1 -

fehdba En réponse à tomteub Vermisseau

Tu es conscient que jusque dans les années 1960 les femmes avaient 5 voir plus enfants et que s'en occuper étaient un travail (non rémunéré) à temps plein ? Que la fierté, la virilité des hommes de ce temps étaient d'être capable de mettre leur femme et leurs enfants à l'abri du besoin quitte à se tuer au travail (et on n'était pas au 35h, ni 5 semaines de congés payés, ni de grande sécurité au travail). Que certains comme mon grand-père, après leur journée de boulot, faisaient des petits boulots pour arrondir les fins de mois? Que c'était ma grand-mère qui s’occupait du compte familial parce que lui n'avait ni le temps ni l'énergie de faire des courses ou de payer des factures.

Et tout ça pour d'après toi pour asservir la femme? Mais dans ta logique de bourgeois explique moi quel est l'intérêt de "posséder" une femme si tu n'as pas le temps d'en "profiter" ? Pourquoi ces machos virils se sacrifieraient ( les femmes et les enfants d’abord en cas de naufrage, les hommes allant à la guerre)? Un homme de l'époque te dirait que sa femme, ses enfants sont ce qu'il a de plus précieux et qu'il place leurs valeurs au-delà de sa propre vie.

Quant à dire que le communisme promouvait l'égalité des sexes quelle connerie. Cite moi un seul membre d'un gouvernement soviétique féminin. Les soviétiques considéraient les hommes et les femmes (du peuple) comme du bétail. Pourquoi pas citer les romains qui utilisaient les femmes et les hommes comme esclaves.Ou encore la révolution industrielle qui mit femmes et enfants au travail dans les mines et les usines. Les nazis étaient aussi des chantres de l'égalité, ils mettaient juif et juives dans les camps pour le même traitement.

Une société traditionnelle (ou fasciste ou nazie même si tu veux) protège ses êtres les plus faibles et ayant le plus de valeur dans le futur. Les femmes et les enfants. Une société esclavagiste les exploitent de façon égale (et maximale en général).
+ 0 -

tomteub En réponse à fehdba Vermisseau

Ecoute, les mouvements féministes apparaissent dès la révolution de 1789, donc t'es mignon avec ton histoire des années 1960. Louise Michel, ça te dis quelque chose ? Rosa Luxembourg ? Donc avant de traiter les gens de bourgeois sans savoir à qui tu parles, va te renseigner un peu sur le sujet dont tu parles.

Les femmes ont pas attendu les machines à laver et les congés payés pour vouloir des droits égaux à ceux des homme. A l'époque de la révolution de 1789, ça concernait principalement le droit de vote, le droit à l'héritage, etc.

De plus, beaucoup de femmes se sont tuées à la tâche en tenant un petit commerce, ambulant parfois, en étant bonne, prostituée, j'en passe et des meilleurs, tout en tenant leur maison, ou en la confiant à leurs filles, pendant que ces messieurs picolaient et leur foutait des trempes, et ce depuis la nuit des temps.

J'ai beaucoup de respect pour ton grand-père, c'était sûrement un homme bien. Comme il y en a eu de tout temps.
Mais les mouvements féministes ne sont pas apparus pour rien. Tu cites la révolution industrielle, qui était aussi une révolution culturelle, où la culture bourgeoise s'imposait comme une norme, et où la place de la femme, qui auparavant était dans la rue tout autant que les hommes, a été transférée à la maison, "pour veiller à la bonne éducation des enfants".

Bref, je t'invite à lire la page "féminisme" de wikipédia qui est sûrement très bien, je l'ai pas lu et là je vais me coucher.
Je te souhaite une bonne nuit.

Ps : je viens d'une famille de 6 enfants, je sais ce qu'est le travail d'une mère au foyer. Et l'absence de reconnaissance qui va avec.
+ 0 -

fehdba En réponse à tomteub Vermisseau

Premièrement je ne suis pas ton mignon.

Secondement je n'ai strictement aucune intention de me battre avec toi sur une idéologie pour essayer de te convaincre car je sais pertinemment que c'est inutile. Si pour toi les hommes sont des salauds qui battent leurs femmes en se bourrant la gueule, très bien, je respecte ton avis. Enfin je te rappelle que le divorce existe depuis un bon de temps déjà.

Si tu penses qu'une femme est plus heureuse en travaillant plutôt qu'en s'occupant de ses enfants, très bien. Moi je considère que le plus beau cadeau qu'un homme peut faire à une femme et à ses enfants, c'est de leur permettre d'être ensemble, à l'un comme à l'autre. Ce n'est que mon humble avis et je me battrais toujours pour lui octroyer cette possibilité. Mais si elle préfère le travail et bien qu'elle y aille.
+ 1 -

Mylo Ver correcteur

Un film retrace sa vie : Résistance
http://www.allo...ilm=234497.html
+ -1 -

tomteub En réponse à Mylo Vermisseau

Merci pour l'info. En voyant que c'était un film russe de 2016, je m'attendais à une propagande vraiment grossière, mais c'est pas si pire. Je vais être obligé de matter "American sniper" pour me faire une petite comparaison.
Inscrivez-vous ou Connectez-vous pour envoyer un commentaire
61